Présentation

Présentation

Organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre, le Festival de films ALIMENTERRE est un évènement international qui amène les citoyens à comprendre les causes de la faim et à se mobiliser pour le droit à l’alimentation.

A Strasbourg l’événement est co-organisé par Les Petits Débrouillards Strasbourg , Campus Vert Strasbourg , ISF Strasbourg, Alternatiba, Humanis et Colecosol.

Au programme : plusieurs projections de films suivies d’un débat autour de thématiques liées aux enjeux agricoles et alimentaires mondiaux ainsi que d’un buffet. Il y aura aussi une animation autour du Jeu de la Ficelle.

Programme 2018

 

  • Frontera Invisible et Ouverture du festival lundi 15 octobre de 18h à 21h à l’Institut Le Bel amphithéâtre 6 (4 rue Blaise Pascal ; campus central)

C’est l’histoire vraie des communautés colombiennes piégées au milieu de la plus longue guerre du monde, dans laquelle la course à l’huile de palme pour produire du carburant « vert » a contraint paysans et indigènes à être déplacés. L’équivalent de la population du Danemark a dû quitter ses terres après la destruction de son habitat naturel par les riches producteurs. Ce film offre une voix aux communautés locales qui luttent pour récupérer leurs terres tout en exposant les principaux pièges de la politique des agrocarburants.

Nous poursuivrons avec un apéro équitable proposé par Colecosol.

Entrée libre et buffet à prix libre

  • L’agroécologie dans l’Oasis de Chenini : préserver ensemble le jeudi 8 novembre de 18h à 20h à l’Atrium amphithéâtre AT9 (16 rue René Descartes ; campus central)

L’assèchement des sources naturelles dans les années 1970, la pollution ou encore l’abandon progressif des terres ont entraîné de lourdes conséquences sur l’écosystème de l’oasis de Chenini, dans la région de Gabès en Tunisie. Face à ces problèmes, les habitants se mobilisent depuis des décennies pour préserver leur oasis à travers des pratiques issues de l’agroécologie et de savoir-faire locaux.

Entrée libre et buffet à prix libre

  • Le champ des possibles le mardi 20 novembre de 20h à 22h à la Maison Mimir (18 rue Prechter)

Quitter la ville pour retourner à la terre et devenir paysan, un défi que se sont lancés plusieurs citadins français. Partis de zéro, ces néo-paysans doivent tout apprendre dans l’idée de renouer avec la nature. Qu’ils s’installent collectivement ou non, ils se rejoignent autour de l’idée de rompre avec les pratiques industrialisées. Chacun d’eux réinvente le métier de paysan et explore le champ des possibles.

Entrée libre et buffet à prix libre

  • Mexique sous l’emprise du coca le mardi 27 novembre de 18h à 20h à l’Atrium amphithéâtre AT9 (16 rue René Descartes ; campus central)

Le Mexique est le premier pays consommateur de Coca-Cola dans le monde et représente à lui seul plus de 40 % des ventes de la marque en Amérique du Sud. Diabète, obésité, hypertension mais aussi assèchement de certaines régions, les conséquences négatives se manifestent tant à l’échelle individuelle, économique qu’environnementale. Ce documentaire témoigne de la manière dont la firme Coca-Cola a implanté à San Cristobal de Las Casas sa plus grosse usine dans les années 1980. Depuis, elle y pompe l’eau nécessaire à sa production, puisant directement dans la nappe phréatique de la ville jusqu’à en assécher certaines communautés alentours. Pour fabriquer un litre de Coca, il ne faudrait pas moins de six litres d’eau.

Entrée libre et buffet à prix libre

  • Animation autour du Jeu de la ficelle le 13 novembre de 20h à 22h au bar Perestroïka (2 rue Thiergarten)

C’est un jeu interactif qui permet de représenter par une ficelle les liens, implications et impacts de nos choix de consommation. Il offre un éclairage sur les relations entre le contenu de l’assiette moyenne du Belge par exemple et diverses problématiques comme la qualité de l’eau, la dette extérieure d’un pays du « Sud », la malnutrition, le réchauffement climatique ou les conditions de travail d’un ouvrier au Costa Rica par exemple. A partir de la thématique de l’alimentation, le jeu révèle des liens indissociables entre les sphères économique, sociale, environnementale et politique de notre société. Il souligne également l’interdépendance entre les différentes populations de la planète face au phénomène de la globalisation et du tout-au-marché.

Inscription obligatoire et gratuite par mail à campusvertstrasbourg@gmail.com en précisant votre nom et votre numéro de téléphone

 

Le Festival Alimenterre est ouvert à tous et nous cherchons notamment des intervenants pour traiter des sujets. Si vous avez des contacts de personnes susceptibles d’être intéressées comme intervenants et pouvant enrichir le débat (professeurs par exemple), nous sommes ouverts à vos propositions.

 

Pour en savoir plus sur le festival et la programmation des autres associations, n’hésitez pas à faire un tour sur le site du Festival Alimenterre